Retour

Stages

 

Les Stages

 

L’enseignement à la pratique professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes L’analyse de la pratique contribue à développer chez l’étudiant la pratique réflexive nécessaire au développement des compétences en masso kinésithérapie.

L’étudiant construit ses compétences en agissant avec les professionnels et en inscrivant dans son portfolio les éléments d’analyse de ses activités, ce qui l’aide à mesurer sa progression.

 

Les objectifs de stage

Les objectifs de stages tiennent compte des ressources des structures d’accueil, des besoins des étudiants en rapport avec l’étape de leur cursus de formation, et des demandes individuelles des étudiant.(..)

Ils  sont négociés avec le tuteur de la structure d’accueil à partir des ressources. Ils sont rédigés et inscrits dans le portfolio de l’étudiant.

 

Les terrains de stage

Les terrains de stage sont situés dans toutes structures (en France ou à l’étranger) susceptibles de concourir à la construction des compétences professionnelles attendues de l’étudiant. Ces terrains peuvent notamment être situés dans des structures hospitalières, médico-sociales, de réseau, structures publiques ou privées, en cabinets libéraux, dans des structures associatives, éducatives, sportives (arrêté du 23 mai 2011).

Les stages doivent permettre de valider l’ensemble des compétences, d’explorer les différents champs d’exercice de la kinésithérapie (musculo-squelettique ; neuromusculaire ; cardiorespiratoire, vasculaire et interne) et les interventions spécifiques (pédiatrie, gériatrie, santé publique, …) en clinique et hors clinique.

 

 L’organisation et la validation des stages

La formation clinique a une durée totale de 42 semaines soit 1470 heures réparties sur les quatre années de formation sur la base de 35 heures par semaine.

 

  • Spécificités des stages à l’IFMK de ROUEN

Les lieux de stage permettent à l’étudiant de poursuivre des objectifs de progression et d’accompagnement pédagogique à travers le cycle 1 et 2 de la manière suivante :

    • Stage 1 : Octobre
    • Stage  2 :  Mai
      • découverte du système de santé, de la profession et du parcours du patient, initiation à la pratique clinique
    • Stage 3 : Septembre /octobre
    • Stage 4 Janvier/février
      •  approche bio-psycho-sociale d’une personne soignée en lien avec les champs cliniques et méthodologiques, formation à la pratique clinique

Ces stages visent à parcourir l’ensemble des 11 compétences à un premier niveau, celles-ci étant formalisées dans le portfolio et l’UI 10.

    • Stage 5 :Novembre/ décembre
    • Stage  6 : Mars /avril
      • acquisition des compétences cœur de métier en lien avec les champs cliniques, formation à la pratique clinique ou hors clinique

Ces stages ciblent les 5 compétences finales cœur de métier formalisées dans l’UI 25.

En fin de 3e année (K3) : l’étudiant doit avoir parcouru les trois champs cliniques : musculo-squelettique ; neuro-musculaire ; respiratoire, cardio-vasculaire, interne et tégumentaire).

    • stage 7 – clinicat : Janvier/Mars
      • stage professionnalisant, en secteur clinique, temps plein de 12 semaines consécutives en 4e année (K4). Le stagiaire peut également réaliser des activités hors clinique, notamment dans un laboratoire de recherche lié au secteur clinique. Le stage peut être anticipé sur le semestre précédent d’un mois maximum. Dans ce cas et de manière exceptionnelle, les crédits de stage peuvent être répartis proportionnellement à la durée entre S7 et S8 en respectant un total de 30 ECTS par semestre et après accord du conseil pédagogique.  
    • Le stage doit permettre de valider l’ensemble des compétences au niveau final.

 

Répartition des crédits alloués aux stages

 

L’enseignement clinique est réparti en 7 stages avec le nombre d’ECTS correspondant suivants  pour chaque cycle.

Concernant les stages 1 et 2 du cycle 1, une fourchette d’ECTS permet de moduler les temps de stage.

Enfin, les 12 crédits du stage long doivent pouvoir être répartis sur le semestre 7 et/ou le semestre 8 en fonction du projet pédagogique de l’IFMK.

 

1er cycle 18 ECTS 2e cycle 24 ECTS
Stage 1  2 ECTS ou 3 ECTS Stage 5 6 ECTS
Stage 2 4 ECTS ou 3 ECTS Stage 6 6 ECTS
Stage 3 6 ECTS  
Stage 4 6 ECTS Stage 7  12 ECTS

 

Le portfolio de l’étudiant

Le portfolio est un outil de structuration de la pensée de l’apprenant, à l’usage de celui-ci, pour construire s’appuie sur l’analyse réflexive.

Le portfolio contribue à l’acquisition des compétences nécessaires pour l’obtention du diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute.

 

BO Santé – Protection sociale – Solidarité no 2015/8 du 15 septembre 2015, Page 279

© IFMK - Tous droits réservés